CapGame : agir pour améliorer l'accessibilité aux jeux vidéo

Les jeux vidéo pour tous

Le jeu vidéo peut être solidaire quand il s'attache à être accessible au plus grand nombre. Les associations CapGame et Game Lover, présentes sur la Paris Games Week, donneront leurs solutions pour produire des jeux vidéo adaptés à tous.

"Pour des millions de personnes en situation de handicap, jouer est une passion qui demande de la résilience, et surtout beaucoup de débrouille." C'est en ces termes que le site Gamekult, évoquait récemment dans un excellent article la façon dont les joueurs en situation de handicap vivent leur passion. Un constat dur et lucide à la fois. Heureusement, des associations se sont emparées depuis quelques années du sujet, et la Paris Games Week leur permettra d'aller à la rencontre de ces derniers. Parce que tout le monde a le droit de jouer, CapGame (Capgame.fr) et Game Lover (Game-lover.org), sur un double stand commun, entendent promouvoir l'accessibilité aux jeux vidéo. De nombreux gamers sont handicapés et ne disposent pas toujours des bons outils pour pouvoir assouvir leur passion. Ces deux associations collaborent ainsi activement avec les studios de création afin que ceux-ci rendent toujours plus accessibles leurs productions à tous les joueurs, qu'ils soient atteints d'un handicap ou non.

Des solutions concrètes pour les joueurs en situation de handicap

Ces associations proposent aussi des solutions concrètes afin d'aider les joueurs handicapés à pouvoir profiter des jeux vidéo. Car il existe de nombreuses aides matérielles ou logicielles pour permettre à tous les joueurs de se lancer dans l'aventure. Mais encore faut-il les connaître ! Pour sa part, Game Lover teste et évalue le niveau d'accessibilité des jeux vidéo. Elle partage ensuite les résultats de ses études sur son site Internet. Ce sont de précieuses informations pour les parents, qui peuvent ensuite trouver le jeu le mieux adapté à leurs enfants. La Paris Games Week constitue un moment unique : elle permet d'aller à la rencontre de ces professionnels et de découvrir les très nombreux outils mis à la disposition des parents (ou des aidants) pour que ceux qui sont atteints d'un handicap puissent se lancer dans l'aventure passionnante des jeux vidéo. La Paris Games Week permet aussi à ces deux associations militantes et solidaires de mieux faire connaître leur combat auprès des éditeurs, des constructeurs et des créateurs de jeux vidéo. L'occasion de rappeler que le jeu vidéo s'adresse à toutes et à tous, sans aucune discrimination.