Retrogaming : des pixels dans l’ère !

Avec le retrogaming, jamais les pixels n’ont été aussi populaires. La PGW 2019 est fière d’accueillir une nouvelle fois les associations emblématiques qui ont à cœur de préserver le patrimoine numérique mondial. C’est dans les Halls 2.2 et 3 que les exposants old school ont élu domicile. Jeux, consoles, micro-ordinateurs, mais également tournois rétro devraient fédérer tous les publics.

manMO5.com met le cap sur les 90’s

MO5.com met le cap sur les 90’s

Cela fait à présent 16 ans que MO5.com nous rappelle que le rétrogaming, ce n’est pas que de l’archivage, mais aussi des actions. À l’occasion du Salon, l’association, qui est dotée de l’une des plus grandes collections numériques d’Europe, met ainsi ses trésors vidéoludiques à disposition des familles. Cette année, MO5 se focalise sur deux consoles qui ont transformé le paysage et l’industrie vidéoludiques, la PlayStation de Sony et la Saturn de Sega, pour fêter à sa manière les 25 ans de ces plates-formes emblématiques. Plus de 70 jeux sont présentés sur leur support d’origine ou sur micro-ordinateur. En marge de la manifestation, l’association prépare également un tournoi spécial « Esport rétro » sur Saturn, le MO5 World Cup, qui se tiendra le vendredi 1er novembre dans l’après-midi sur la scène PGW. Venez nombreux !

NemcoShow au cœur de la prohibition

NemcoShow au cœur de la prohibition

NemcoShow est devenu le rendez-vous incontournable des passionnés du rétrogaming et des vide-greniers. L’association de sauvegarde et de partage du patrimoine du jeu vidéo parrainée par Marcus (journaliste et présentateur spécialisé dans le jeu vidéo) possède 10 000 pièces réparties dans quatre lieux différents, en Normandie. Cette année, la thématique s’inspire de la prohibition et des gangsters des années 1930. Dans un espace de 200 m2, venez plonger dans une ambiance à la Al Capone en visitant le stand de NemcoShow, habillé aux couleurs d’une époque révolue. Le public peut à cette occasion s’essayer au tir avec le pistolet-mitrailleur Thompson virtuel dans les rues de Chicago. Il aura également la possibilité de remporter des lots tout au long de l’exposition, dixième édition de la PGW oblige. Des bornes d’arcade d’époque et des PC dernier cri seront également accessibles.

OrdiRétro vous invite dans leur club

OrdiRétro vous invite dans leur club

OrdiRétro, qui a installé son stand dans le Hall 3, se fait fort de porter les couleurs du rétrogaming. Pour la quatrième année consécutive, les Lillois investissent les couloirs de la Paris Games Week. L’objectif : préserver le patrimoine vidéoludique qu’ils sont fiers de promouvoir auprès du public, dans le Nord-Pas-de-Calais et ailleurs en France. Par le biais de rencontres, d’animations, de master class et d’expositions, l’association partage sa passion et entend bien la transmettre aux visiteurs de toutes générations qui s’arrêteront à son stand. Comme l’année précédente, des dédicaces seront mises en place : Marcus, journaliste, animateur et parrain de l’association, Vadu Amka, une artiste qui customise des consoles, et Frédéric Tomé, illustrateur. Tous à vos carnets d’autographes !

Rétro du cœur joue la carte du lien social

Rétro du cœur est une manière d’allier le ludique et le pédagogique, selon les termes de son président, Guillaume Moreira. Le rétrogaming comme lien et passerelle sociaux ? C’est l’objectif que s’est fixé l’association. Depuis sa création, il y a deux ans, elle intervient au sein de maisons de l’enfance pour y offrir des sessions de gaming et des ateliers aux enfants et adolescents âgés de 6 à 18 ans. À l’occasion du Salon, dans le Hall 3, des tournois sont prévus quotidiennement. Si vous souhaitez soutenir Rétro du cœur, vous pouvez faire don des consoles et jeux vidéo, tous supports confondus, dont vous n’avez plus l’usage.

Mais aussi... La BNF (Bibliothèque Nationale de France)

Il n’y a pas que des livres à la Bibliothèque nationale de France (BNF). Le patrimoine culturel français est aussi riche de 17 000 jeux vidéo que la BnF conserve depuis 1992. Venez voir comment la BNF donne à jouer aux jeux anciens sur des émulateurs, venez-vous retrouver autour de parties multijoueurs et découvrez les collections sorties des réserves à l’occasion de la Paris Games Week.


Nous vous invitons à prendre connaissance de la Charte de Bonne Conduite de la Paris Games Week.

Si vous n’avez encore acheté votre billet pour la Paris Games Week, c’est par ici.

Pour plus d’informations sur les invités, et pour suivre leurs prochaines annonces, rendez-vous sur les réseaux sociaux de la Paris Games Week ! Facebook, Twitter, Instagram, YouTube, et Snapchat.